Photo_-_Marc_BindaL’immobilier est la seconde industrie dans le monde et pourtant, nous en sommes tout juste au début de la transformation digitale de ce secteur ! Il existe aujourd’hui encore beaucoup d’intermédiaires dans les différents secteurs de l’immobilier et encore très peu d’interactions avec les biens.
Marc BINDA, Directeur Général Délégué chez Ubiflow, prend la parole et vous donne sa vision des grandes tendances immobilières qui s’annoncent en ce début d’année 2019.


 

Qui est l'internaute immobilier d'aujourd'hui ?

L’internaute d’aujourd’hui est :

  • Impatient : 50 % des internautes quittent un site si la page demandée ne charge pas en moins de 3 secondes.

  • Très curieux : Les requêtes réalisées sur Google sont de plus en plus précises.

  • Exigeant : On recherche à avoir le meilleur fournisseur. Et pour se rassurer dans son choix, il est essentiel d’avoir des avis clients en ligne !

La préoccupation majeure des internautes immobilier actuellement est le prix de l’immobilier. En effet, les requêtes sur ce thème sont en hausse de 375 % !


Le vocal s'installe de plus en plus

On vous l’a précisé précédemment, l’utilisateur d’aujourd’hui est très curieux : il fait donc des requêtes de plus en plus précises. Et en plus, pour lui, tout doit désormais être naturel dans son interaction avec les outils digitaux.

70 % des requêtes Google sont réalisées en langage naturel. Autrement dit, les internautes ne recherchent plus avec des mots clés mais en rédigeant une phrase.
Par exemple, un prospect en recherche d’un appartement ne tapera plus “appartement Paris” mais “appartement à Paris avec 2 chambres, balcon et cuisine ouverte”. Attention donc aux titres de vos annonces !

C’est donc pour cette raison, et parce que cela va plus vite de parler que de taper au clavier, que la recherche vocale est de plus en plus utilisée. En effet, 39 % des utilisateurs de Google font au moins une recherche vocale par semaine ! “Selon Google, nous sommes arrivés à un pivot technologique important. Nous sommes passés de l’ère de la recherche d’informations grâce aux outils technologiques à l’ère de l’assistance avec une expérience utilisateur complètement personnalisée”, précise Marc BINDA


L'enjeu du moment pour les agents immobiliers : l'acquisition de mandats

En France, il existe de plus en plus de zones géographiques sous tension comme Paris, mais aussi Bordeaux, Lyon et plus généralement toutes les métropoles. Ces zones présentent les caractéristiques suivantes : peu de biens à vendre, beaucoup d'acquéreurs potentiels et des taux d’intérêts bas (les financements ne sont donc globalement pas un obstacle). L’acquisition de mandats dans ces zones est donc une priorité pour les agents immobiliers !

Pour pallier à cela, SeLoger a lancé en octobre 2018 un outil d’estimation de la valeur d’un bien. En ligne, gratuit et rapide, cet outil serait bien plus précis que ceux de la concurrence. “Pour plus de 75 % des tests que nous avons effectués, nous relevons des écarts inférieurs à 10 % entre nos estimations et les prix des biens vendus contre 60 % chez nos concurrents” déclare Olivier Le Gallo, Directeur Marketing de SeLoger.
Grâce à cet outil, SeLoger s’introduit sur le marché des vendeurs immobiliers afin de capter un maximum de mandats.

Outre SeLoger, de nombreux sites d’estimations immobilières existent. Meilleursagents, par exemple, s’est doté d’ESTIMA, un outil qui combine les données historiques des Notaires d’Ile-de-France ainsi que de leurs agences partenaires. 

Ces outils d'estimations en ligne permettent de détecter les vendeurs intentionnistes
. En effet, un internaute cherchant à estimer son bien immobilier est potentiellement un futur vendeur ! Ne passez donc pas à côté de ces opportunités et mettez, vous aussi, en place un outil d’estimation sur votre site internet.

 

La Proptech en 2018 : quelques chiffres

Le secteur immobilier est longtemps resté très traditionnel. Mais avec l'arrivée des nouvelles technologies, « l'écosystème se met en mouvement » (Olivier Wigniolle, directeur général, Icade).
De plus en plus de startups sont créées et proposent des offres disruptives qui impactent toute la chaîne de valeur immobilière : conception, financement, transaction, gestion et occupation (1).

En 2018, c'est plus de 150 millions d’euros qui ont été investis dans les startups de la Proptech proposant des solutions de gestion ou transaction immobilière.
Pour être plus précis, c’est exactement 27 opérations qui ont été réalisées pour 154 millions d’euros investis (2). Et nombre d'entre elles ne sont pas encore publiques !

A noter également que les levées de fonds se sont accélérées sur le dernier trimestre 2018. Parmi les transactions importantes et innovantes, on remarque :


Vous l'aurez compris, le secteur de la Proptech est effervescent. Les investissements y sont importants et de nombreux projets fourmillent pour ubériser ce marché.


Pour conclure : 

  • Le marché est bouillonnant d'idées et de startups !
  • Le digital et la tech sont désormais au service de l’utilisateur et deviennent son assistant de vie personnel.
  • Mais on n’oublie pas les fondamentaux !

 

Sources : 
RENT 2018
- (1)  
http://docs.cfnews.net/magazine/jan-18/CFNEWS-Magazine-jan-2018-immo.pdf
- (2) http://property-ba.com/investissement-proptech-france-2018/


Nous l'avons vu, le langage naturel prend le pas dans les recherches immobilières. Pour optimiser vos annonces et assurer leur visibilité, téléchargez notre
Livre Blanc "4 modèles d'annonces pour vos biens en vente ou en location"

Cliquez ici :

Télécharger Livre Blanc