Qui n’a pas entendu parler du « big data » ? C’est un sujet d’actualité, et ce, dans tous les domaines. Mais qu’est-ce que c’est vraiment, et à quoi ça sert ? Quel peut être son apport pour votre métier d’agent immobilier ? Nous nous sommes également posé ces questions, et voici quelques réponses.

De quelles datas parle-t-on ?

Le « big data », c’est l’explosion des données disponibles pour les entreprises. L’immobilier est pleinement concerné car le secteur en génère en continu. Ces informations peuvent être de sources différentes :
 - liées au client : ce sont des informations que vous pouvez récupérer lors des points de contacts que vous avez avec eux (échanges téléphoniques, venue à l’agence, visite, signature… ). Il peut s’agir de la composition du foyer, de projets de déménagement ou d’investissement, de la date d’achat d’un bien, etc.
 - relatives à un secteur donné, comme l’indexation des rues, les prix de vente, le nombre de constructions, les taux de mutations ou de crédits bancaires
 - collectées par internet : leads générés par vos annonces immobilières, les landings pages du site internet de votre agence, via les réseaux sociaux… 
En croisant ces données, il est possible d’en tirer des prédictions sur le comportement d’un client ou d’anticiper ses besoins sur un bien spécifique.

Pourquoi récupérer ces informations ?

La collecte de données immobilières est le nerf de la guerre car elle vous permet d’anticiper les mandats et les ventes. Vous gagnez également du temps en évitant les coups de fils et les visites inutiles. Vous améliorez votre connaissance client pour pouvoir leur fournir leur meilleur service et trouver le bien qui leur faut. Elle est également primordiale pour travailler la fidélité avec ses clients.
Récupérer des informations doit donc être votre fer de lance et systématisé. Cela vous permet d’enrichir et de qualifier votre base de données. Vous pourrez ainsi proposer des communications ultra-personnalisées à vos clients.

Voici quelques exemples concrets :
 - les aider à trouver le bien de leur rêve. Par exemple, si vous connaissez le délai moyen entre deux projets immobiliers, vous pouvez contacter votre base au bon moment pour leur proposer des offres pertinentes.
 - faire un reporting précis aux propriétaires pour la gestion de leurs mandats. En effet, vous pouvez identifier précisément quels sont les acquéreurs potentiels en fonction de leurs biens. Par exemple, si votre client propriétaire vend une maison avec 4 chambres, vous pouvez cibler les familles qui sont en projet d’achat et qui recherchent dans ce secteur.  

Maîtriser les données : une compétence essentielle pour l’agent immobilier de demain

Dans notre livre blanc sur « Les 4 compétences de l’agent immobilier de demain », nous insistions sur le fait que vous devez devenir un spécialiste du digital pour vous différencier. En effet, le big data ne va pas disrupter la profession, mais en vous outillant d’outils d’aide à la décision, vous aurez plus de poids et vous pourrez mettre en avant votre valeur ajoutée. Vos qualités humaines ne seront jamais remplacées par le digital : le sens du contact, votre diplomatie, l’écoute du client et votre pouvoir de négociation. Ce sont des arguments de taille pour convaincre vos clients de passer par votre agence immobilière et non une autre. Vous aurez toujours votre rôle d’intermédiaire avec votre valeur ajoutée pour les vendeurs et les acheteurs. L’important est déjà de maîtriser les outils qui sont à votre disposition pour vous permettre de vous différencier sur le marché, d’observer le marché et d’anticiper le comportement des prospects.

Comment tirer profit du big data ?

En France, on dit que le big data est sous-exploité. Mais encore faut-il tirer parti des outils existants pour exploiter la donnée. Avant de parler de big data, on peut parler de « smart data » qui permet l’analyse fine de ces données et une utilisation par des solutions qui sont à portée de main.
On peut également voir à l’étranger l’émergence de ces modèles d’analyse prédictive. Comme SmartZip aux USA, un outil prédictif qui aide les agents immobiliers à concentrer leurs efforts de prospection pour la recherche de mandats. En effet, il cible le top des logements susceptibles d’être vendus rapidement. Pour cela, il croise certains critères comme l’année d’achat du bien, la date d’échéance du crédit immobilier, le niveau d’endettement ou le nombre d’enfants.

Vous voulez tirer profit du big data et des nouvelles technologies pour vous différencier des autres agents immobiliers ? N’hésitez pas à télécharger notre livre blanc qui vous dévoilera les 4 compétences à développer pour demain :

Télécharger Livre Blanc